Le slow coffee, la tendance 2019 pour faire son café maison 

Le café: on l’aime corsé, doux, allongé ou encore en expresso et ce à tout moment de la journée ! Saviez-vous que 83%* des Français consomment cette boisson chaude ou froide selon les envies et saisons ? Pour se retrouver dans tout ce marc (de café), lumière sur une tendance qui ne vous laissera pas indifférent et qui régalera vos papilles. Le slow coffee la tendance à adopter pour un café aux mille arômes.

*Selon une étude de l’institut IFOP réalisée en 2018

 

Le slow coffee késako ?

 

De prime abord, ce nom ne vous inspirera peut-être rien. Mais si nous traduisons, nous obtenons le terme «café lent ». Eh oui, le slow coffee est l’art de l’extraction douce du café. Cette méthode utilisée bien avant l’apparition des cafetières nous fait revenir à l’essentiel. Un bon café en grain, une mouture selon l’envie, un filtre et de l’eau pour faire sortir l’arôme même du café.

Si le slow coffee est une nouvelle tendance pour les amateurs de douceur et de café riche en saveurs, elle correspond aussi à plusieurs techniques d’extraction. Voici les différentes méthodes d’extraction douces qui s’offrent à vous :

 

–  La cafetière à piston : le café est d’abord infusé dans l’eau chaude avant d’être filtré grâce au piston. Elle vous offre un résultat rapide, plutôt corsé et boisé. Selon le modèle choisi, elle vous permettra de réaliser de 3 à 8 tasses de café. Juste ce qu’il faut à partager !

 

–  La cafetière filtre manuelle : l’extraction du café fraîchement moulu se fait lentement à travers le filtre. Équipez-vous d’une bouilloire avec bec verseur col de cygne pour maîtriser le flux d’eau et obtenir le café idéal. Choisissez un café en grain de couleur clair (peu torréfié) pour obtenir un café doux, fruité qui conserve sa puissance aromatique. Comme sa cousine à piston, elle vous permet de réaliser de 4 à 8 tasses de café selon le modèle.

 

–  La cafetière à dépression : ce système original semble être la cafetière du parfait petit alchimiste. En chauffant, la pression fait monter l’eau de la verseuse vers la partie supérieure (appelée la tulipe) contenant le café fraîchement moulu. Une fois infusé, le café redescend à travers le filtre dans la verseuse, prêt à être dégusté. Résultat, un café au goût pur, riche et léger.

Pourquoi utiliser la méthode douce ?

 

Pour vanter les mérites du slow coffee, nous avons demandé à Justine L. rédactrice et amatrice de café, de nous parler de la différence entre un café, fait à l’aide d’une machine traditionnelle et la méthode slow coffee. Justine, pourquoi avoir succombé à cette nouvelle tendance ?

 

“J’aime que le café puisse être un art, quelque chose de très zen. Préparer soi-même son café, sans machine électrique, ça a aussi quelque chose de très satisfaisant.

Le slow coffee permet de jouer avec les arômes, les saveurs, l’intensité et l’acidité du café. En contrôlant la quantité de café et d’eau que l’on utilise, la température, la finesse de la mouture et la durée de l’infusion on peut créer des dizaines et dizaines de recettes. “

 

Une méthode douce… On peut penser qu’elle demande du temps. Ça marche aussi lorsqu’on est pressé le matin ? As-tu des astuces à nous donner sur les temps d’infusion ?

 

“Ça dépend de comment tu aimes ton café. Maximum, grand maximum 4 minutes. Moi je mets 2 minutes 15. Mais je te confirme, le slow coffee c’est pour ceux qui aiment, de base, préparer le café. Si tu veux juste appuyer sur un bouton et ne t’occuper de rien, c’est pas pour toi.

Lorsqu’on a goûté à un café préparé de manière douce, difficile de faire marche arrière. Beaucoup plus de goût, de saveurs et savoir prendre le temps d’apprécier un bon café, ce n’est pas pour tout le monde. Il faut compter en moyenne 5 à 10 minutes au total pour se faire un café de cette façon.”

 

Différentes méthodes, différentes recettes :

 

système mouture grammage temps d’infusion/ d’extraction Résultat
Cafetière à dépression Grossière Environ 50 à 80 g de café pour 1L d’eau 1 à 2 minutes Arômes subtils du café
Cafetière filtre manuelle Très grossière Environ 60 g de café pour 1L d’eau 3 à 4 minutes Café léger, pur et très parfumé
cafetière à piston Très grossière Environ 7,5 g de café pour 90 ml d’eau par tasse 4 minutes Fait ressortir la finesse du café avec du corps

 

Astuce cafetière filtre manuelle :

Pour chaque café, humidifiez le filtre avec l’eau chaude avant d’y verser le café et de faire votre extraction. Cela permet de nettoyer le filtre et d’en faire disparaitre le goût.

Les indispensables pour un bon café

 

Dans toutes les recettes, c’est le choix des ingrédients qui compte. Pour réaliser un bon café avec la méthode douce, le choix du grain de café est donc très important. En effet plus le grain est torréfié et sombre, plus le café sera puissant et doté d’une amertume prononcée. Pour le slow coffee, on choisit un grain de couleur claire à médium plus doux, équilibré voir même fruité doté d’une légère pointe d’acidité.

 

L’autre ingrédient indispensable pour un bon café : l’eau.  La bonne eau pour un café aux arômes préservés est une eau contenant peu de minéraux, de calcium et de calcaire. On veille donc à choisir une eau en bouteille qui dispose de ces qualités ou on filtre directement son eau de ville avec une carafe filtrante pour plus de simplicité.

 

La  finesse de la mouture est aussi importante. Trop fine, votre café sera corsé et trop intense. Trop épaisse et vous voilà avec un “jus de chaussette”. L’idéal pour le slow coffee ? Une mouture moyenne qui permettra au café de libérer ses arômes, juste comme il faut ! Et pour une mouture parfaite, il vous faudra un moulin à café.

 

Êtes-vous prêt à tester le slow coffee ? Quelle méthode douce est faite pour vous ?

Pour toutes vos préparations :

Cafetière à piston Bodum

Cafetière à piston BODUM  Chambord a piston 8T 1L Couvercle  

Voir le produit

Bouilloir bec verseur

Bouilloire QDO bouilloire avec bec verseur slow coffee

Voir le produit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *